Anthropogeomorphology is Everywhere: Projects of the Center for Land Use Interpretation.

Matthew Coolidge

L’anthropogéomorphologie est partout.
Projets du Centre pour l’étude de l’aménagement du territoire (clui)

L’ensemble de notre environnement ayant été transformé par l’action humaine, le Centre pour l’étude des usages du sol (clui) se donne pour objectif de comprendre la nature et l’étendue de l’interaction humaine avec la surface terrestre, de découvrir la signification des actions intentionnelles et incidentes que nous entreprenons, individuellement ou collectivement. Il publie des ouvrages, organise des expositions ainsi que des voyages publics, et il offre des ressources documentaires à travers sa bibliothèque, ses archives et son site Web.
La présentation propose un bref aperçu des projets récents et en cours du clui. Parmi ceux-ci, un workshop sur le paysage inhabituel des infrastructures de transport, et un programme thématique sur les délinéations, qui présente une enquête sur les tracés cartographiques, les périmètres et les frontières. Il s’agit de confronter les représentations abstraites de la géographie à l’espace réel expérimenté par le corps humain.
Cette présentation montre plusieurs images du paysage des États-Unis qui ont toutes été prises par les membres du clui et constituent une partie de ses archives. Des images du “centre de la nation”, par exemple, qui constituent autant de tentatives pour définir le cœur véritable de ce lieu complexe. Une attention particulière est portée aux usages de la photographie par le clui, qui vont de la documentation de site à destination des expositions jusqu’à l’utilisation des images pour les archives en ligne. L’auteur met en débat la méthode utilisée pour prendre une “image utile”, celle qui représente le visage public des sites documentés, tels que “l’entrée principale et le signe qui lui est contigu”. L’usage massif de photographies aériennes pour documenter les lieux, les vidéo-scans aériens et les recours à une photographie temporelle, telle que la pov Video statique, sont également analysés. De même, est discuté l’usage de l’image satellite Google Earth en tant que nouvelle forme de photographie topographique documentaire.